Motion "Réhabiliter la Gare"...

En décembre 2007, le parti radical de Vallorbe présente une motion au Conseil Communal "Réhabiliter la Gare de Vallorbe". Cette motion qui demande d'interdire le périmètre de la Gare aux requérants est  déclarée irrecevable par le chef du Département de l'Intérieur M. Philippe LEUBA.

Contacts avec le Département de l'Intérieur du Canton de Vaud...

L'idée de demander une audience au Château à Lausanne surgit dans notre Comité du 18 février 2008. Une semaine plus tard, nous sommes M. Daniel ROCHAT et moi-même assis dans le bureau de M. LEUBA : notre but, expliquer la situation à Vallorbe, présenter notre travail d'accueil ainsi que l'importance de notre collaboration avec le SAJE (Service d'Aide Juridique aux Exilés). Ce dernier point nous est vivement reproché par les autorités et par la population. M. LEUBA et ses deux secrétaires nous écoutent avec attention. Nous sommes convoqués une deuxième fois, puis s'enchaînent les rendez-vous, à Vallorbe, avec deux membres de la Municipalité, deux personnes déléguées par le Canton, deux personnes du CEP (Centre d'Enregistrement et de Procédure) et deux membres d'ARAVOH. Nous participons à sept séances de mars à novembre. S'asseoir autour d'une table pour discuter des problèmes dus à la présence des requérants à Vallorbe est une grande nouveauté pour nous et un encouragement certain : enfin notre engagement auprès des requérants d'asile est reconnu par les autorités !

Interactions Commune - ARAVOH...

Le 12 mars 2008, notre Comité accepte à l'unanimité la demande faite par le Syndic M. Laurent FRANCFORT de déménager de la Gare et d'accepter des portacabines avec un espace d'accueil plus grand (pour répondre à la motion du parti radical de décembre 2007). Nous précisons toutefois que "nous acceptons de quitter notre local de la Gare par esprit de conciliation et à condition que cela n'entraîne pas de frais pour notre association". M. GALLAND (du Comité d'ARAVOH) présente à M. le Syndic le travail du SAJE comme "le contrôle de qualité" qu'opère toute entreprise d'importance. Convaincu, il ne demandera plus à ARAVOH de se séparer du SAJE. Par contre, il viendra, en personne, nous rencontrer lors de la journée annuelle de formation des bénévoles, un mois plus tard, pour expliquer lui-même : "Je me suis assoupli, j'ai changé. ARAVOH devient un partenaire sur lequel la Municipalité peut et doit compter". Moment mémorable pour tous ceux qui entendent ces paroles de la bouche de notre Syndic...
(propos tirés du Rapport de la présidente 2008, Yvette BOURGEOIS)

Depuis lors, les rencontres CCCA se tiennent dans la Salle de la Municipalité quatre à six fois par année, présidées par le Syndic.

Sujets traités...

  • Occupation du Centre
  • Déménagement d'ARAVOH
  • Organisation de travaux d'utilité publique
  • Réalisation d'occupations diverses à l'intérieur du CEP
  • Organisation de visites culturelles (visites des sites touristiques vallorbiers + balades)
  • Surveillance accrue dans les commerces pour diminuer les vols
  • Installation de cabines de téléphone, ainsi que de WC