« Traiter le problème à la racine ! »

Un projet pilote

Sensibilisation contre l’émigration clandestine au Togo

  • Evolution du projet TOGO : 

Au Togo deux événements ont retardé le redémarrage des activités : des manifestations populaires réprimées par la Police à Lomé et l’accident du père Affognon à Bruxelles, sur le chemin du retour dans son pays. Randolphe a pu toutefois prévoir des visites dans les écoles protestantes (une vingtaine à ce jour sont programmées). Les projections de films reprendront aussi dès que possible.

Compte-rendu de Randolphe ATAKE du 3 novembre 2017 :

" Ce matin, lorsque j'ai demandé aux élèves de lever les mains de ceux ou celles qui veulent aller en Europe? Toute la classe presque avait les doigts en l'air. Tous étaient contents et souriants. Je les ai tous félicités pour leur ambition. Sans rien dire, j'ai annoncé le thème de notre causerie:
- Clandestin: vie et situation d'un clandestin.
Au fur et à mesure que j'expliquais les choses, leurs visages qui au départ étaient gais et souriants, devenaient de plus en plus calmes, sombres et tristes. Je pouvais lire facilement la déception en eux. Une demi heure après, plus personne ne riait, un silence de mort régnait dans la classe. Personnellement, je n'en revenais pas, j'étais très surpris du calme, du sérieux et même du plaisir qu'ils prenaient pour m'écouter.
A la fin, j'ai reposé la même question, et cette fois ci, j'ai vu des élèves confiants dès le départ hésiter...J'étais très fier car  l'objectif de toucher leurs coeurs est atteint.
En sortant de la classe, un élève m'a dit ceci:
- Monsieur, vous venez de briser mon rêve, tout en me faisant un clin d'œil amical... Cette phrase pour moi est a méditer.
Merci chers amis pour vos efforts en faveur de la jeunesse Togolaise.
Bon week-end
Amitiés "

RA 2017 11 03 A RA 2017 11 03 B

  • Description du projet TOGO :

« Traiter le problème à la racine ! » entend-on souvent … De par sa position à Vallorbe, depuis plus de quinze ans, nous sommes témoins en première ligne de l’arrivée de milliers de personnes venant demander l’asile en Suisse … la question retentit : pourquoi ces jeunes (pour la plupart), ont-ils quitté leur pays ? Que pourrait-on faire pour endiguer, ne serait-ce qu’un tant soit peu, le flux de ces vies gâchées ?

L’un d’eux … Randolphe ATAKE, du Togo, est passé par Vallorbe en 2003. Malgré un dossier solide, les autorités de notre pays refusent sa demande. En 2008, il accepte « l’Aide au Retour » du Canton de Vaud.

A Lomé, après des déboires inévitables suite à une telle déconvenue, il imagine une association „Jeunesse Prise de Conscience“ qui se donne pour but de sensibiliser les jeunes des écoles aux risques de l’émigration clandestine. Dès 2011, il sillonne les grandes villes du pays, du sud au nord (voir carte ci-dessous). Des milliers sont touchés, mais la solitude et les moyens dérisoires à sa disposition ont gain de cause.

Ses amis de la région de Nyon ont pris connaissance de son projet et se sont engagés par un soutien régulier en correspondance et finances. Nous remercions ici André GALLAY (et le groupe qui l'entoure). En 2016, André GALLAY demande à ARAVOH de prendre le relais car les quelques aides transmises à Randolphe ATAKE ne suffisent pas à soutenir les actions entreprises.

Annexe 1 : L'histoire de Randolphe Atake du Togo.

TOGO A1 01 SI TOGO A1 02 SI TOGO A1 03 SI TOGO A1 04 SI  TOGO A1 05 TOGO A1 06 SI

Annexe 2 : Voyage d'Etienne Roulet et Danilo Gay au Togo en janvier 2017

TOGO A2 01A SI TOGO A2 02 SI

Annexe 3 : Projet de sensibilisation JPC "Jeunesse Prise de Conscience"

TOGO A3 01 SI TOGO A3 02 SI TOGO A3 03 SI

Annexes 4, 5 & 6 : Villes déjà visitées par Randolphe ATAKE entre 2011 et 2016. Statistiques des Ecoles catholiques du Togo. Budget de fonctionnement provisoire

TOGO A4 01 SI TOGO A5 01 SI TOGO A6 01 SI

Et maintenant Le Projet !

Projet TOGO F01 SI Projet TOGO F02 SI Projet TOGO F03 SIProjet TOGO F04 SI

Projet TOGO F05 SI